Grand Tour d'Italie est un voyage dans la culture et l'histoire du "Bel Paese"  
 
GRAND TOUR D'ITALIE
Grand Tour d'Italie
 
ACCUEIL RESERVER LATIUM / LAZIO BON PLAN CONTACT

CLIQUEZ SUR UNE REGION

 
Evenements   Eno-Gastronomie
 
Art & Design   Mode
 
Musique/Opera   Mer/Montagne
 
Litterature   randonne
 
MuseES   CINEMA
 

Cartina Italia Umbria Veneto Val d'Aosta Basilicata Sardegna Molise Friuli Venezia Giulia Lombardia Trentino Alto Adige Friuli Venezia Giulia Puglia Marche Toscana Calabria Emilia Romagna Lazio Piemonte Sicilia Campania Liguria Abruzzo

 
 
LOCALITES A VISITER
BON A SAVOIR
PERSONNAGES IMPORTANTS
        SPECIAL ROME        
Special Rome

Avant tout, allez à l'office du tourisme, il y a des points d'information partout dans la ville si vous voulez poser vos valises d'abord, demandez à la réception de votre hôtel.

Il vous faut : un plan de la ville, une liste des expositions temporaires et des événements gratuits.
Si vous avez moins d'une semaine choisissez deux musées pas plus, par exemple Villa Borghese ou le Musée d'art moderne et contemporaine, ou les musées Capitolini et le musée Doria Pamphili, ou pour les mordus d'art contemporain, il y a le Maxxi.
L'été de Rome est ponctuée d'événements, le soir vous pouvez accéder aux villages festifs qui vous permettent, pour un prix forfaitaire au gratuit, d'accéder à un espace thématique, avec de la musique, des restaurants, des bars, des bouquinistes, de l'artisanat et parfois vous pouvez même vous faire masser, ou regarder un film en plein air.

Castel Sant'Angelo est un exemple d'espace gratuit aménagé, le Gay village de l'Eur est payant mais incontournable, pour ceux qui n'ont pas peur des queues les musées Vatican sont gratuits le 30 août.

Rejoignez le lieu où vous allez dormir car il faut vous débarrasser de tout poids inutile, pensez aux chaussures, une fois que vous aurez testés les transports en commun, soit vous êtes très patients et pas pressés, soit vous irez à pieds. Les seuls choses à avoir sur vous sont : une petite bouteille d'eau même vide, à Rome les fontaines donnent de l'eau de source, fraîche, gratuite, partout dans la ville et le fameux petit plan, c'est comme Paris, utilisez le fleuve pour vous repérer, les axes principaux et les places.
Place Navona

Voici ce que je ferais :

une longue balade le long du Forum impérial en m'arrêtant d'abord (ce n'est pas un arrêt chronologique mais ça a du sens) au Foro Traiano pour voir de près la colonna traina, le premier exemple que je connaisse d'art démocratique. Marchez jusqu'au Circo Massimo, tourner pour descendre à la Bocca della Verità, la Bouche de la vérité est un bas relief romain mondialement connu car la magnifique Audrey Hepburn metta sa main à l'intérieur pour démontrer qu'elle n’était pas une princesse menteuse dans Vacances Romaines (à voir et à revoir). Un coup d’œil au Teatro Marcello, pensez qu'il y a des chanceux qui vivent dans un théâtre de cette époque là et dans le centre de Rome.

Là suivez le fleuve, si c'est le soir vous devez traverser l'isola tiberina (qui auberge l'hôtel Dieu de Roma) pour finir votre soirée à Trastevere, baladez vous, dans le quartier Trans Tevere (au de là du fleuve Tévéré) où si vous êtes en pleine journée, plongez dans le quartier juif à droite, prenez un café et  il faut absolument que vous goûtiez la torta alle visciole, c'est un gâteau aux cerises avec de la crème de fromage, un délice.

En journée, c'est le parcours gastronomique de la ville qui commence, oui c'est le centre historique mais il y a des choses authentiques qui vous attendent, marchez jusqu'à Campo dei Fiori, petite pause fondamentale devant la statue de Giordano Bruno, il mérite une minute de votre temps, à ses pieds il y a une fontaine, si vous avez un petit creux, allez à droite, il y a un petit four et le meilleur falafel de la ville, si le propriétaire est là demandez la sauce piquante, sinon avancez jusqu'à Piazza Farnese c'est la merveilleuse ambassade de France ;  si vous n'avez pas envie de retrouvailles françaises devant Giordano Bruno tournez à gauche et là vous allez tomber, désolée pour les végétariens, sur un endroit  mythique, un four (boulangerie-charcuterie) où il faut goûter la focaccia avec la mortadella, la meilleure au monde,  traversez la route en faisant attention et avant que vous vous en rendriez compte, Piazza Navona, prélassez-vous, c'est la magie de Rome qui opère, l'institut Cervantes, l’ambassade du Brésil, les Tritons sensuels, les fleuves de Bernini, l'église de Borromini, si vous aimez l'art et vous connaissez le pouvoir … la bataille est ouverte.
Chapelle Sistina Création

Mais non, vous êtes des adorables touristes, vous n'avez aucun intérêt dans les diatribes des artistes payées par le Vatican. Alors si vous voulez une glace allez à gauche, si c'est la journée allez à droite, peut-être qu’un vous lira la main, tout de suite à votre gauche Caravaggio vous attend, certes c'est au bon vouloir de San Luigi de' Francesi, vous aurez entre-temps  croisés des parlementaire italiens...
Bon c'est très long, deux étapes vous manques absolument, allez saluer Lord Byron à villa Borghese, lisez sa dédicace en italien et en anglais c'est le temps nécessaire pour lui rendre hommages et s’asseoir sur un banc à côté pour réfléchir qu’il faut ré-lire Shakespeare en langue originale. 

Continuez tout droit jusqu’à Villa Borghese, vous êtes prévoyants ou chanceux et vous allez entrer dans le temple du syndrome de Stendhal avec les Uffizi, attention le temps n'a plus de sens ici, si vous aimez la renaissance vous allez découvrir un christ de Michel-Ange caché derrière la porte, Giuseppina Bonaparte, magnifique et nue, l'Amour Sacré et l'Amour profane de Giorgione et Canova :  David, il Ratto di Proserpina et Apollo et Daphné, c'est la chose la plus excitante qui pourra vous arriver à Rome, sauf si vous aimez éperdument Boccioni, alors poursuivez en passant les orangeries, descendez jusqu’au musée d'Art moderne et contemporaine et admirez jusqu'à over dose la beauté d'un siècle plus proche.

Bisous de Rome
                 
 
PERIODE   THÊME
LOCALITE   CHERCHER UNE IDEE
 
     
 
 
 
Mentions Légales : © Copyright Patrizia FIRRIOLO 2008/2016 - Tous droits réservés